COLLECTION DU GHANA

Collection du Ghana NOTRE COLLECTION GHANÉENNE RACONTE COMMENT LE GHANA, SON FOOTBALL ET SON CHOCOLAT FAISAIENT PARTIE DE NOTRE ENFANCE BIEN AVANT D'Y ALLER ET COMMENT L'ENDROIT FABULEUX ET EXOTIQUE DE NOTRE IMAGINATION REMPLIT NOS ATTENTES ET MÊME AU DELÀ.

Depuis toujours nous buvons du Cola Cao. Sur l’étiquette on y voit des Africains – maintenant nous savons qu’ils sont Ghanéens – portant des paniers de cacao sur leur tête avec une magnifique montagne en arrière-plan. Enfants, nous pensions qu’une boisson au chocolat comme celle-là ne pouvait venir que d’un pays fantastique où les adultes portaient le Plaisir sur leurs têtes en sautant gaiement d’une montagne à l’autre. Un pays ou les cascades de cacao coulaient généreusement, et les gens avaient toujours le sourire, même les gens malades, qui vous disaient en rigolant "Ahahah, je suis malade! Hihihihi!". Un pays où les gens étaient naturels et avaient comme objectif de prendre la vie du bon côté.

En fait, nous avions tort. Nous avions totalement tort car ce pays imaginaire existait vraiment. Ces gens souriants sur l’étiquette existaient en vrai, et étaient exactement comme nous les avions imaginés. Ils étaient grands, forts, souriants et toujours aux petits soins avec vous. Ils étaient grands, mais leurs yeux brillaient de gentillesse. Pendant notre séjour au Ghana, tous ces verres de chocolat bus chaque matin et chaque soir ont enfin pris tout leur sens. Nous étions arrivés au pays du Cola Cao, pays de notre enfance.

Pendant que nous étions là se déroulait la coupe du monde d’Afrique, un évènement inoubliable. A la place de l’atmosphère habituelle d’un match de football, nous avions l’impression d’être au festival de Glastonbury ou de Reading! Tous ces gars immenses et impressionnants avec leurs visages peints et leurs drapeaux sur leurs épaules soufflant dans leurs cornes… même là, leurs yeux étaient pleins de bonheur et de gentillesse! Par exemple, pendant le match, quand un des deux camps marquait un but, peut importe quel camp, tout le monde commençait à danser, crier, et se réjouir … certains ne savaient même pas qui avait marqué, mais est ce que ça avait vraiment de l’importance? Pendant le match les supporters des deux équipes plaisantaient ensembles, partageaient bières et nourriture en bougeant si intensément leurs corps magnifiques et généreux qu’ils oubliaient d’assister au match… parce qu'au final cela n’avait pas beaucoup d’importance.

Ainsi, après des mois au Ghana, nous ne pouvions choisir laquelle de ces deux inspirations prendre pour notre collection Ghanéenne: le cacao ou le football! Puis un grand homme avec des yeux espiègles nous dit: "et pourquoi pas les deux?".

C’était une idée tellement farfelue d’associer le cacao et le football que c’est ainsi que la collection Ghanéenne est née! Le nom de cet homme était Wilson et il est devenu l’artisan de la collection.

photographe : Olivier Asselin
www.www.olivierasselin.com
modèle : Aichatarou
endroit : Accra, Ghana